Circuit : 5 jours en Écosse

Contrairement à ce que son emblème laisserait supposer, l’Écosse est une destination qui recèle bien peu d’épines. Organisé sur seulement cinq jours, cet itinéraire savamment concocté regroupe certains des plus beaux joyaux de la couronne écossaise, entre paysages fantastiques, châteaux hantés et villes chaleureuses. Un bel exemple de road trip en Écosse.

Jour 1 : La capitale du royaume

Impossible de prétendre connaître l’Écosse sans être passé par Édimbourg. Consacrez donc une journée à la découverte de la capitale écossaise, et plus particulièrement celle de son cœur médiéval. Admirez le palais royal de Holyrood, flânez le long des ruelles du Royal Mile et profitez d’un air de cornemuse depuis les remparts de la forteresse dominant la ville. Une fois rassasié, prenez la M90 en direction du nord et arrêtez-vous à Perth, l’ancienne capitale des rois d’Écosse.

Jour 2 : Une terre de légendes

paysage d'écosseTout autant que les châteaux, les mythes et les légendes font intégralement partie du paysage écossais. Après avoir quitté Perth, continuez vers le nord et enfoncez-vous au cœur des antiques forêts du parc national de Cairngorms. En fonction de vos goûts, vous pouvez choisir d’effectuer une halte à Blair Castle, charmant château tout de blanc vêtu, ou bien sur la rive du magnifique Loch Insh. Poursuivez votre circuit en Écosse vers le Loch Ness et tentez d’apercevoir son fameux monstre (qui est resté un grand timide). Un musée lui est d’ailleurs consacré à Drumnadrochit. Pour la nuit, remontez le loch jusqu’à Inverness ou bien arrêtez-vous dans un village des environs.

Jour 3 : Le souffle des Highlands

À vous les grands espaces ! En prenant la route d’Ullapool, votre road trip vous fait pénétrer au cœur des Highlands. Le paysage se fait plus sauvage, plus grandiose, recouvert d’une végétation d’un vert éclatant. Poussez éventuellement jusqu’à la vertigineuse cascade de Corrieshalloch (60 m !) avant de reprendre l’A832 en direction de Torridon. Accompagnée par la silhouette des montagnes de la réserve naturelle de Beinn Eighe, cette route est connue pour être l’une des plus bucoliques d’Écosse. Traversez le village de Plockton (et ses palmiers !) et abordez l’île de Skye, la nouvelle étape de votre parcours. Arrêtez-vous pour la nuit à Broadford ou Portree, si possible.

Jour 4 : L’île de Skye

L’île de Skye est un lieu à part. Après avoir déambulé entre les maisons colorées du port de Portree, les plus sportifs n’hésiteront pas à braver les 2 heures de marche pour parvenir jusqu’au curieux monolithe baptisé Old Man of Storr. La vue exceptionnelle sera l’un des points forts de votre road trip de 5 jours en Écosse. Mais l’île accueille également Dunvegan Castle, la distillerie Talisker ou encore le phare de Neist Point. Ici, la sensation d’être au bout du monde est presque grisante ! Reprenez ensuite la route jusqu’à Fort William. N’oubliez pas de faire une halte pour saluer l’emblématique Eilean Donan Castle, installé sur une île au milieu d’un loch.

Jour 5 : Le retour des héros

La route réserve encore de jolies surprises avant de rejoindre Édimbourg. En quittant Fort William, faites éventuellement un détour pour contempler le viaduc de Glenfinnan, remarquable ouvrage que les fans de Harry Potter reconnaîtront sans doute. La route serpente ensuite entre les vallons verts du Glencoe et les remarquables forêts du parc national des Trossachs avant de passer par Stirling, lieu emblématique de la résistance écossaise contre les Anglais au XIIIe siècle. En regagnant la capitale, vous achevez votre parcours de 5 jours en Écosse.

De Cassis, visite des calanques en bateau ou à pied

calanques de cassisEntre Marseille et Cassis, les baies rocheuses du Parc naturel des Calanques découpent le littoral méditerranéen. Sous des airs de paradis perdu, ce paysage sauvage et sublime cultive sa beauté cachée derrière ses blanches falaises, comme pour mieux surprendre celui qui oserait s’aventurer jusqu’à lui. Un défi qu’il ne faut pourtant pas hésiter à relever.

Explorer les calanques à pied

Délicatement nichée sur le rivage de la Méditerranée, Cassis est une petite ville très agréable située entre deux incroyables sites naturels : le cap Canaille et le fameux massif des Calanques. Consciente de cette attractivité, la ville s’applique à en faciliter l’accès pour les touristes désireux de visiter les calanques à pied depuis Cassis. De nombreuses aires de stationnement ont donc été aménagées aux abords des sentiers de randonnées en direction du Parc naturel des Calanques et des trois anses les plus proches.

Focus sur les merveilles :

  • Calanque de Port-Miou : cette ancienne carrière est maintenant un véritable port naturel capable d’abriter plus de 600 bateaux.
  • Calanque de Port-Pin : au fond d’un goulet encaissé, sa plage de sable fin et ses eaux bleu turquoise en font un lieu de baignade très apprécié par les promeneurs. Un vrai petit paradis !
  • Calanque d’En-Vau : sa crique abritée par de larges rochers blancs constitue un excellent lieu de farniente et de baignade après l’effort. Une perle.

Attention : le sentier entre Port-Pin et En-Vau est plutôt escarpé et conseillé aux randonneurs expérimentés. Il est généralement très fréquenté à la haute saison.

Aborder les calanques en bateau

Le bateau représente le moyen de transport idéal pour faire une balade dans les calanques de Cassis. En effet, les risques d’incendie en été poussent souvent les autorités à limiter l’accès au massif des calanques pour les promeneurs. Depuis le pont d’un navire, quelques heures de navigation suffisent pour admirer sereinement le paysage et profiter de la beauté des lieux.

Depuis le port, différents circuits sont proposés par les compagnies chargées de la visite des calanques de Cassis en bateau, allant de la simple découverte (3 calanques) jusqu’au tour complet (9 calanques). Les tarifs varient en fonction du circuit adopté (entre 16 € et 28 € par adulte). Il suffit généralement de retirer les billets sur place, 30 minutes avant l’embarquement à la billetterie en face des navires (kiosque jaune). En fonction de l’itinéraire, la navigation dure entre 45 minutes et 2 heures. Songez aussi que vous pouvez louer votre propre bateau afin d’explorer les calanques à votre rythme.

Découvrir les calanques à la force des bras

Il existe cependant une option plus sportive : s’aventurer à l’intérieur des calanques en kayak ! La location s’effectue depuis la plage de Cassis, juste à côté du centre-ville, pour une durée raisonnable qui laisse aux usagers la possibilité d’explorer les trois calanques de Port-Miou, de Port-Pin et d’En-Vau. Quel plaisir que de pouvoir pique-niquer les pieds dans l’eau au fond des calanques !

Quel que soit votre choix, vous repartirez comblé de cette excursion dans les calanques de Cassis, avec du soleil plein les yeux et le chant des cigales encore dans les oreilles.

Visite de Dubrovnik : sur les traces de Game of Thrones

La cité croate de Dubrovnik était déjà très prisée pour son cadre sublime sur la côte Dalmate, mais la série phare de HBO Game of Thrones lui a donné un nouvel éclat. Aujourd’hui, l’image de la ville est intimement liée avec celle de la série à succès, si bien que de nombreux fans n’hésitent plus à partir sur les traces de leur(s) personnage(s) préféré(s) en Croatie. Les tour-opérateurs se sont évidemment rapidement adaptés à cette nouvelle mode, proposant la visite guidée des lieux utilisés par les équipes de tournage de GoT à Dubrovnik. Présentation de ce petit coin de Westeros.

Dubrovnik en CroatieUn environnement fantastique à Dubrovnik

Depuis les tout premiers épisodes, les rues de Dubrovnik abritent donc les habitants de King’s Landing (Port-Réal), la capitale du royaume de Westeros. Au cours des saisons successives, la ville et ses alentours ont également servi de décor à plusieurs scènes se déroulant au fin fond du mystérieux continent d’Essos, notamment filmées sur l’île de Lokrum, visible depuis la ville, ou au parc de Trsteno. Quand la frontière entre fiction et réalité s’efface…

Franchir les portes avec Joffrey

Ainsi, chaque coin de rue semble dégager un parfum de complots et de trahisons. En approchant des portes de l’ancienne cité, vous remarquerez certainement la structure triangulaire du fort Lovrijenac sur son éperon rocheux. Celui-ci est une silhouette bien connue des fans de la série puisque plusieurs scènes de Game of Thrones à Dubrovnik ont été tournées à l’abri de ses murs, dont le tournoi de l’anniversaire de Joffrey (saison 2). Le fort sert également de modèle au célèbre donjon rouge. Lors du tournage de la série, la porte Pile, qui protège la ville depuis le XIVe siècle, fut également le théâtre de plusieurs scènes mémorables, comme lorsque la procession royale est soumise aux moqueries et aux violences d’une population affamée (saison 2).

Sur les remparts avec Tyrion

Les remparts constituent certainement le monument le plus célèbre de Dubrovnik. Construite afin de protéger la cité des incursions ennemies, cette impressionnante muraille apparaît régulièrement dans la série, protégeant la capitale de Westeros lors de la spectaculaire bataille de Blackwater (saison 2). De nombreuses scènes de combats, notamment avec le personnage de Tyrion, ont été tournées sur ces murs. D’autres décors du tournage de Game of Thrones seront susceptibles d’interpeller les connaisseurs de la série, comme la tour ronde de la forteresse de Minceta, utilisée lors du passage de Daenerys à Qarth. En se promenant le long des remparts, il devient facile de s’imaginer dans le rôle d’un garde de la cité, d’un espion de Lord Varys ou bien dans celui d’un intrigant complotant contre la reine Cersei.

Marcher avec Cersei

En arpentant les rues de la vieille ville, les visiteurs vont encore côtoyer plusieurs lieux ayant accueilli les acteurs de la série. Près du port, l’ancien monastère dominicain fut ainsi témoin de plusieurs scènes clés de Game of Thrones en Croatie. Dans l’une des premières saisons, les gardes de la ville y mettent à mort l’un des fils bâtards de Robert Baratheon. La reine Cersei emprunte également cette rue au cours de sa marche de la honte. Le début de cette scène mémorable fut filmé un peu plus loin, sur l’escalier des Jésuites (saison 5).

Dubrovnik dispose même d’une réplique grandeur nature du célèbre Trône de Fer, sur lequel les fans adorent se faire photographier (à condition d’accepter de débourser 5 € !). Mais prenez garde : When you play the game of thrones, you win or you die.

Top 10 des plus belles randonnées dans les gorges du Verdon

Que vous soyez en quête d’un défi sportif ou d’une paisible sortie en famille, vous trouverez forcément la voie qui vous correspond dans cette sélection de 10 sentiers de randonnées situées dans les gorges du Verdon, classées par ordre croissant de difficulté.

paysage des gorges du verdonLe sentier du Lézard

Temps : 2 h ; Distance : 5 km ; Dénivelé : 80 m
En partant du parking du Point Sublime, le chemin décrit une boucle paresseuse autour du lit du torrent. Cette belle promenade aux abords des gorges du Verdon est notamment l’occasion de faire connaissance avec la faune et la flore du parc naturel.

La chapelle de Baudinard

Temps : 1 h ; Distance : 3 km ; Dénivelé : 100 m
Idéal pour une petite balade familiale, ce sentier des gorges du Verdon s’élève depuis le village de Baudinard jusqu’à une chapelle dominant le lac de Sainte-Croix. Le sommet offre un superbe panorama sur le lac et l’entrée des gorges du Verdon.

Le sentier des pêcheurs

Temps : 2 h 30 ; Distance : 6 km ; Dénivelé : 300 m
À partir du col de l’olivier, cette promenade dans les gorges descend doucement le long du lit du Verdon. Quelques éboulis de gros rochers et un retour un peu raide constituent la seule difficulté de ce parcours.

Le circuit du coteau Chiron

Temps : 2 h 30 ; Distance : 6 km ; Dénivelé : 60 m
Ce paisible chemin face au Verdon serpente entre deux petits lacs à proximité du village de Saint-Laurent-du-Verdon. Très belle vue sur le village depuis le lac de Montpezat.

La chapelle Sainte-Maxime

Temps : 3 h 30 ; Distance : 11 km ; Dénivelé : 300 m
Depuis le village de Quinson, cette promenade dans les basses gorges du Verdon sait récompenser les hardis marcheurs. Les nombreux tunnels, ponts suspendus ou autres escaliers taillés dans la roche apportent un petit parfum d’aventure en plus.

Le circuit de Bauduen

Temps : 4 h ; Distance : 13 km ; Dénivelé : 200 m
Ce sentier de randonnée pédestre face au Verdon trace une large boucle sur la presqu’île de Bauduen et longe le lac de Sainte-Croix. Plusieurs passages délicats (dont le franchissement d’un éperon rocheux) en font un chemin à déconseiller aux enfants.

Le circuit du Colostre

Temps : 4 h ; Distance : 14 km ; Dénivelé : 400 m
D’abord situé le long du cours du Colostre, le chemin progresse au début en sous-bois avant de gravir une crête rocheuse offrant une belle vue sur la vallée du Verdon et le lac d’Esparron.

Le Grand Margès

Temps : 4 h ; Distance : 13 km ; Dénivelé : 600-800 m
Deux sentiers de randonnées dans les gorges du Verdon permettent l’ascension de cette montagne offrant un magnifique point de vue sur les gorges du Verdon. Depuis un parking sur la D 17, le premier grimpe de manière régulière jusqu’au plateau de La Colle avant de rejoindre le sommet. Depuis le village d’Aiguines, le deuxième s’élève rapidement jusqu’au pic du Puits et le sommet du Margès.

Le sentier Blanc-Martel

Temps : 6 h ; Distance : 15 km ; Dénivelé : 350 m
Depuis le chalet de la Maline, ce sentier ardu vous promet une randonnée inoubliable dans le grand canyon des gorges du Verdon. Il descend au fond du canyon du Verdon qu’il remonte ensuite sur plusieurs kilomètres, alternant les phases au plus près du torrent avec celles situées à flanc de falaise. Le vertigineux escalier de la brèche Imbert constitue le point le plus impressionnant de cette rando.

Le sentier de l’Imbut

Temps : 5 h ; Distance : 13 km ; Dénivelé : 600 m
La plus spectaculaire rando des gorges du Verdon ! En partant du parking des cavaliers, le sentier plonge dans le canyon et se poursuit jusqu’au chaos de l’Imbut. Avec ses nombreux passages très escarpés, cette randonnée est réservée aux marcheurs expérimentés.